AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Rencontre artistique (Kodoku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Azami Eriko
SOLDAT DE L'ESPOIR

Messages : 38



Feuille de personnage
POUVOIR/ÄRMS
:
TITRES ET OBJETS
:

MessageSujet: Rencontre artistique (Kodoku)   Lun 23 Avr - 12:11

Azami venait d'arriver en ville, un peu épuisé. Elle venait de faire la conaissance un peu plus tôt de gens vraiment hors du commun. Ellle avait hâte d'écrire leur aventure. Mais pour l'instant, une seul histoire captivait son attention. Celle de son ventre, qui avec des bruits plus ou moins explicite, lui narrait une route vers le paradis des délices. C'est ainsi qu'elle se retrouva dans le restaurant du village le plus proche, sans l'avoir vraiment demander. Elle aurait bien voulu s'arrêter au pas de la porte, se reprendre et faire demi tour, mais sa faim ne lui avait pas laisser le choix. Elle entendit la cloche de la porte tinté et tous les regards se tourner vers elle. Vraiment, d'habitude, elle reussisait a tenir trois jours sans manger sans en paraitre atteinte. Ce devait être l'habitude sans doute. Mais aujourd'hui, elle était épuisé de s'être battue avec Temari, et cela avait des conséquences sur sa résistance à la faim. Mais là, elle ne savait vraiment pas quoi faire. Elle n'avait bien sûr pas d'argent pour payer même le plus petit morceaux de pain, donc ce n'était pas vraiment la peine. Et elle se voyait mal voler une pomme dans un espace si découvert et sous les regard d'une cinquantaine de personne. Elle était certes voleuse, mais de bas étages. Elle ne volait que si elle ne pouvait pas faire autrement. Ce n'était pas le cas de tous ceux qu'elle conaissait. Les yeux des clients était toujours rivé sur elle.

Ils doivent me voir telle que je suis : une garçon, ou plutôt un garçon manqué, qui vient de la rue, complètement paumé et sans le sou et qui en plus à un luth.

Azami ne se faisait pas d'illusion de comment la voyait les autres. Mais elle s'en fichait complètement. Elle resta indifférente et chercha une place libre ou s'assoir. Presque toute les places était prise, ou l'était pour elle ; les gens ne voulait pas de quelqu'un comme elle à leur cotés. Elle trouva pourtant quelqu'un qui ne semblait enclin à l'accpeter. Enfin plutôt, il avait complètement ignorer son entrée, et semblait complètement perdu dans ses pensées. Parfait. Elle s'assit à la table de l'inconnue et lui dit sans attendre :

" Bonjour, ça te dérange que je partage ta table ?"

Un long silence s'en suivit. Mais Azami ne se laissa pas démonter. Elle prit place en face de lui, et posa son luth sur un autre siège. Elle regarda bien dans les yeux. Elle le regarda de haut en bas. Blond, les yeux noir et vide, avec des habits simples et une longue cape. Pas riche mais pas pauvre non plus. C'était quelqu'un qui voulait passer inaperçu. Intéressant... Elle se rapprocha un peu de lui et demanda :

" Alors jeune homme, qui es tu ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rencontre artistique (Kodoku)   Jeu 3 Mai - 16:52

Kodoku était en train de récapituler les différentes informations trouvées à propos des mages qu'il recherche. Il avait pu parler à l'ancien propriétaire du restaurant, propriétaire lorsque Kodoku avait rencontré son maître. Malheureusement, le vieil homme ne savait plus que demander de la bière et ne semblait vivre que de ça.
Il avait également pu retrouver un ancien fournisseur pour ce qui était des ressources nécessaires à la création de certains objets mais n'avait aucune idée de ce qui s'était passé : on lui avait dit que le maître était parti pour de bon et qu'il ne reviendrait pas. Il ne restait plus beaucoup de personne qui avait connu son maître en vie et il aucun d'entre eux vivaient encore à Yuki à part les ceux qu'il avait déjà interrogé.
Pendant cette réflection intensive, une jeune fille à l'allure masculine entra, luth à la main et attira plus d'un regard de dédain. Elle vint jusqu'à la table de Kodoku et dit :

"bonjour, ça te dérange que je partage ta table ?"

Kodoku était bel et bien perdu dans les abysses de ses sombres pensées de recherche et de vengeance et n'entendit pas un son de la part de la jeune fille que ce soit de ses paroles comme de son arrivée. Le silence qui régnât pendant quelques minutes témoignait de l'ignorance totale de la jeune fille qui n'avait pas l'air de lâcher prise. Puis, enfin elle prit la parole en s'approchant pour être sûr d'être entendu cette fois-ci :

" Alors jeune homme, qui es tu ? "

Cette phrase perturba suffisamment Kodoku si bien qu'il daigna observer son interlocutrice. Il la détailla du regard puis s'exprima ainsi :

"Si tu n'as rien à m'apporter tel que l'art ou la connaissance alors va-t-en avant que l'envie de te faire sortir ne soit plus forte que celle de rester convenable à mon enseignement"

Il attendait en réalité qu'elle s'en aille le plus vite possible, mais sa politesse le rattrapa de justesse et il resta à attendre la réponse. Il me sembla percevoir un certain dédain de la part de Kodoku et je le lui fit comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Azami Eriko
SOLDAT DE L'ESPOIR

Messages : 38



Feuille de personnage
POUVOIR/ÄRMS
:
TITRES ET OBJETS
:

MessageSujet: Re: Rencontre artistique (Kodoku)   Ven 4 Mai - 10:42

Azami regarda ce jeune homme étrange. Il était comme les autres finalement. Il regardait d'un regard aussi dédaigneux que les habitués du restaurant. Maintenant qu'il avait remarqué sa présence, il ne voulait plus la voir. Logique me direz vous, on ne voit pas de chien à table. Ou de mendiant plus exactement, mais c'était du pareil au même. Elle remarqua alors que plusieurs pairs d'yeux était encore fixés sur elle, et attendait la suite des évènements. Certain avait même déjà commencé les paris, et beaucoup avait misé pour que je me fasse congédier avec plus ou moins de violence de la table ou j'étais assises.

Il allait bien voir, je n'allais pas me laissé faire, ou je ne m'appelait plus Azami la troubadour.

Elle resta donc assise, et ne bougea pas son luth non plus. Chaque chose était à sa place, elle comprise. Elle regarda le jeune homme avec défi et commença un petit discours ponctués de grand gestes exagérés:

" Donc, tu veux que je t'instruise sur l'art ? Quel art exactement ? Précise un peu plus ta pensée ! Je te pensais plus dégourdis ! Pour ce qui est de l'art des mots, je suis la meilleur à la ronde pour te conter mille merveilles. Pour ce qui est du chant, c'est mon gagne pain. La danse est aussi nécessaire à ma vie de saltimbanque. Pour ce qui est des arts de la forge, ou de la menuiserie, je m'y connais un peu. Tu voit le bâton qui est là, j'en est taillé le manche et forgé le fer aux deux extrémités. J'ai été formé dans un petit village par des maitres forgerons. Si tu as besoin de quelconques informations sur l'art, si tu veux élever un peu ton esprit bien trop bas à ce jour, je suis ton homme ! Ou ta femme pour être précise ! Alors, que veux tu ? "

Azami, à bout de souffle d'avoir dis tant de paroles et dépensé toute la harangue qu'elle pouvait pour convaincre le jeune homme se rassit calmement. Le brouhaha augmenta après le silence qu'elle laissa s'installer entre eux deux. Elle ne se fiait pas des paris qui augmentait sur sa personne, et n'était concentré que sur le visage de la personne en face d'elle. Elle ne regardait que lui, et attendait la réponse qui n'allait pas tarder à cingler, tel un coup de fouet, comme il savait sûrement le faire. Au moins avait elle fait tout ce qu'elle pouvait. Si cela ne l'intéressait pas, qu'il la vire avec forts coups, et cela sera une défaite de plus à ajouter à sa longue liste. Mais Azami n'a pas eu le temps de réfléchir a ce qu'elle ferait après, que déjà la bouche de son voisin s'entrouvrait et laissait échapper sa réponse.


Dernière édition par Azami Eriko le Dim 6 Mai - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rencontre artistique (Kodoku)   Sam 5 Mai - 11:48

Elle le regarda longuement de nouveau, sembla chercher ses mots puis prononça fièrement :

" Donc, tu veux que je t'instruise sur l'art ? Quel art exactement ? Précise un peu plus ta pensée ! Je te pensais plus dégourdis ! Pour ce qui est de l'art des mots, je suis la meilleur à la ronde pour te conter mille merveilles. Pour ce qui est du chant, c'est mon gagne pain. La danse est aussi nécessaire à ma vie de saltimbanque. Pour ce qui est des arts de la forge, ou de la menuiserie, je m'y connais un peu. Tu voit le bâton qui est là, j'en est taillé le manche et forgé le fer aux deux extrémités. J'ai été formé dans un petit village par des maitres forgerons. Si tu as besoin de quelconques informations sur l'art, si tu veux élever un peu trop esprit bien trop bas à ce jour, je suis ton homme ! Ou ta femme pour être précise ! Alors, que veux tu ? "

Elle sembla épuisée de cette longue tirade qui la satisfa autant qu'un repas. Koduku lui, donnait l'impression d'avoir à présent mille questions nouvelles et fraîches prêtes à cingler sur la jeune fille. Il changea totalement d'atitude avec elle et se mit à la considéré comme quelqu'un qu'il connaissait et comme une ami. Il ne manquait plus qu'elle apporte ce qu'ellle disait et l'amitié entre eux pouvait commencé. Il commença donc par cela :

"Pour la menuiserie ou la forge, elles n'ont plus de secret pour moi mais je n'ai aucne connaissance que ce soit en chant ou en danse alors explique moi comment m'y prendre"

Cette dernière phrase dite retourna la moitié du resturant et une bonne partie jurèrent por la perte de leur pari. Kodoku était heureux d'embèter tout le monde et ses yeux devinrent exceptionnellement bleu et il avait le sourire au lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Azami Eriko
SOLDAT DE L'ESPOIR

Messages : 38



Feuille de personnage
POUVOIR/ÄRMS
:
TITRES ET OBJETS
:

MessageSujet: Re: Rencontre artistique (Kodoku)   Sam 9 Juin - 13:21

L'esprit d'Azami se remit en route lorsqu'elle entendit les bruits de l'argent qui passait dans d'autres mains et les jurons des parieurs. Elle avait fini sa petite tirade, et bien entendu, il lui avait répondu. Et quelle réponse !

"Pour la menuiserie ou la forge, elles n'ont plus de secret pour moi mais je n'ai aucune connaissance que ce soit en chant ou en danse alors explique moi comment m'y prendre"

Que pouvait elle bien lui apprendre sur ces arts éphémères qui renaissaient à chaque fois que naissait un artiste ? Et puis, ce n'est guère les hommes qui s’intéressaient à ce genre de chose. Enfin pour le chant cela est faux, mais la danse est totalement ignoré de la gente masculine. Mais si cela était son souhait, elle ne pouvait se dérober. Et quand on lui posait des questions sur l'art, elle y répondais volontiers. L'art tenait une place importante dans sa vie, presque primordiale. Elle ne pouvait pas ne pas transmettre son savoir. Elle commença a faire quelque pas de danse sans réfléchir, en le regardant dans les yeux. Pendant qu'elle faisait ses mouvements elle lui expliquait ce qu'était la danse :

" Vous voyez mon corps ? Il bouge comme il le veut, en créant des mouvements aisée, léger et souple. Il suffit juste de laisser son enveloppe charnelle parler ; et là, elle peut tout nous dire. Pour bien danser, il suffit de s'entrainer. Certains sont doués et ont cela dans la peau, mais d'autre n'y arrive qu'après de nombreux efforts. Si tu es intéressé par cette art, je peux te donner des cours très facilement, mais je pense qu'à la tête de tous ceux qui se trouve autour de nous que tu refuseras mon offre. Pour ce qui est du chant, je peux t'apprendre également, et ainsi tous les clients de cette modeste auberge prendrait la poudre d'escampette. Nous serions seuls, et pourrions alors discuter tranquillement. Cela te plairait il ?"

Les clients à ses mots, me fixèrent avec plus d'attention. Les chuchotements s’arrêtèrent, et plongèrent la salle dans le silence. Décidément, il leur en faut peu pour les impressionner. Dans quel monde est ce que je vit ? Un monde où un simple petit débat sur l'art peu crée un grand silence. Pas de respect non, mais de curiosité. Notre joute verbale en intéressait plus d'un, et je ne pouvait m'arrêter sur ma lancée. Alors je demanda au jeune homme ;

" Veux tu que je chante ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Rencontre artistique (Kodoku)   Jeu 5 Juil - 14:21

" Veux tu que je chante ?"

Ce fut la dernière parole qu'elle prononça avant de retomber dans son attente de réponse qui devenait quotidienne
et comme Kodoku adore le genre de gens de cette auberge, il s'exprima assez rapidement:

"Mais je t'en prie, montre moi comment libérer mon corps et élève ta voix que je puisse en tirer leçon"

En réalité, il ne voulait aucunement apprendre la danse mais cette jeune fille lui semblait amicale
et il préfèrait largement sa compagnie à celle d'un tas d'autres personnes pour une raison inconnu...
Peut être de la pitié. Kodoku se mit au milieu de l'auberge et invita l'étrangère à faire de même.

"Quel est ton nom? J'aimerais connaître le nom de mon professeur de dance et de chant."

Il l'invita de nouveaux à s'avancer et attendit sa réponse, immobile un impassible au milieu des gens qui se goinfraient de tout ce qu'ils pouvaient,
se saoulaient à en tomber ivre-mort et pariaient de plus en plus. L'homme a à la gauche de Kodoku alla même jusqu'à parier sa maison
que la jeune femme se déroberait. Tout le monde retenaient son souffle en attendant la réponse si chère en pari.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre artistique (Kodoku)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre artistique (Kodoku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Luberia No Madôshi ::  Royaume de Luberia - RPG  :: Village de Yuki :: Le restaurant-